Chargement...

webloyalty mobile shpping

Webloyalty : Bilan des achats sur mobiles

Le premier jour des soldes d’été a observé un démarrage difficile pour le e-commerce français. Webloyalty a réalisé une étude affirmant que malgré la hausse de 43% des volumes d’échanges sur les sites de e-commerce constaté le mercredi 22 juin par rapport à un mercredi normal, les achats en ligne ont fortement baissé comparé aux soldes antérieurs. Le mérite revient plutôt au mobile, qui a connu une croissance sans précédent en s’imposant en tant que terminal de référence pour les achats en ligne durant les soldes.

Un début difficile par rapport aux soldes d’été antérieurs

De manière classique, les soldes d’hiver ont un rendement important comparé aux soldes d’été. Mais cette année, l’écart fut tellement grand qu’il laissa perplexe le e-commerce. Par ailleurs, d’après le Webloyalty Panel, une chute du volume des échanges de l’ordre de 34% a été observée par les e-marchands, en comparaison au premier jour des soldes d’hiver. Le secteur le plus touché est sans aucun doute celui des équipements de maison qui a enregistré une baisse de près de 45%, tandis que le secteur de l’habillement et de la mode enregistre une baisse de 18%.

Comparé au premier jour des soldes d’été de 2015, cette baisse c’est aussi fait ressentir dans la mesure où pour l’ensemble du e-commerce, les e-marchands ont enregistré une baisse de 28% du volume des transactions pour ce premier jour. On observe également la forte baisse de l’ordre de 36% enregistrée du côté des équipements de la maison et une légère baisse de l’ordre de 21% du côté vestimentaire. Une partie de l’explication de cette baisse des achats virtuels pour le premier jour des soldes réside dans la date du retour du beau temps, qui est aussi le jour exact du déclenchement de cette période cruciale, encourageant par la même occasion les commerçants physiques en lieu et place des e-commerçants.

Le « m-commerce » en forte croissance lors des soldes

On constate selon l’étude livrée par Webloyalty que la croissance du « m-commerce », particulièrement lors des soldes. En outre, en 2015 à la même période, 15% des achats en ligne avaient été réalisés depuis une tablette ou un mobile. Cette proportion s’est vu accroître jusqu’à atteindre les 21% en 2016. Soit une augmentation de 7 points par rapport à 2015 et d’environ 10 points par rapport à 2014. En gros, pour nos achats online, les terminaux tels que les tablettes et les smartphones sont de plus en plus sollicités. Leur emploi est spécialement adapté en cette période de soldes car elle est la mieux adaptée lorsqu’il s’agit de décrocher urgemment les bonnes affaires.

Laisser un commentaire