Chargement...

Webloyalty soldes été 2017 bilan à 21 jours

Les soldes se font de plus en plus sur Mobile

Après vingt-et-un jours de solde, l’observation liminaire du Webloyalty-Panel est sans détour : les commandes actuelles, passées en ligne, déclinent, contrairement au dynamisme d’antan. L’étude menée par Webloyalty souligne, au passage, l’attachement prononcé des Français aux emplettes sur mobile. Les opérations, au travers de cette voie, se chiffrent à 36%, un record au regard de celles de 2016.

Un recul constaté dès le crépuscule de la première semaine

Les soldes, édition 2017, se caractérisent par un fait marquant : les commandes perdent leur envol au fil des semaines ; l’embellie des premiers jours s’estompe vite. Entre la première et la troisième semaine, le décalage du volume des commandes est important. Selon le Webloyalty-Panel, la chute globale des achats s’articule autour de -33%. Toutefois, s’il faut comparer la situation présente à celle de 2016, le tableau est moins terne pour les e-commerçants. Webloyalty note un afflux de commandes à l’aune de la session précédente.

La mise en vedette des biens d’aménagement de la maison

Au premier rang des commandes passées par les Français dans le cadre des soldes, figurent en bonne place les biens dédiés à l’équipement de l’habitation. La tradition, dans ce sens, est respectée. Le cours des achats a connu une évolution prometteuse dès la première semaine. Cette tendance positive n’a pas failli à elle-même jusqu’à la troisième semaine, au regard de la donne de 2016.

Les soldes sur mobile ont le vent en poupe

Si l’on s’en tient aux données affichées par les soldes de 2017, les achats en ligne gagnent du terrain en France. Le Webloyalty-Panel porte d’ailleurs cette réalité aux nues dans le résultat de ses études. L’approche, relevée par Webloyalty, fait de 2017 l’année des grandes flambées des achats en ligne (36%), en considération des années 2016 (24%) et 2015 (19%). En trois ans, l’envolée du commerce mobile est éclatante. Le pic est atteint le week-end du 14 juillet, avec environ 39,5% des transactions enregistrées dans ce domaine.

En accord avec tout ce qui vient d’être mentionné, Rodolphe Oulmi , le Directeur Général de Webloyalty France a fait son analyse : marquons un temps d’arrêt sur celle-ci ! Les vacances, et la mobilité qu’elle implique, les conditions météorologiques avantageuses et les promotions flatteuses des e-commerçants sont les éléments explicatifs, selon lui, de l’amenuisement des opérations commerciales, lors des soldes de 2017. Le dynamisme des premières lueurs des soldes, et qui débouche quelques jours plus tard sur son affaissement, suscite des interrogations relativement à la pertinence des soldes de longue durée. Par de-là cet état de fait, note in fine le Directeur Général de Webloyalty France, une évidence se dévoile au travers des soldes de 2017 : le comportement d’achat des Français prend une nouvelle dimension, une dimension de nature à s’inscrire dans la durée, et qui accorde une place de choix au mobile pour le commerce.

Un mot sur le Webloyalty-Panel

Consortium d’e-commerçants, fleurons des secteurs de l’habillement, des voyages, de l’aménagement des logements…, le panel se veut un espace d’appréciation de l’étendue des transactions commerciales menées par ses membres. Il évalue leurs évolutions, et tire des conclusions utiles aux études de marché.

 

Laisser un commentaire