Chargement...

01_Articles_Pics

Soldes d’été 2015 sur Internet à J+8

Au cours de ses analyses dans ses domaines de prédilection tels que la mode, le travel et le ticketing, ainsi que les équipements de la maison, le Webloyalty Panel a confirmé la chute du volume des transactions à seulement J+8 du lancement des soldes d’été 2015.

En effet, ce phénomène semble toucher différents secteurs du commerce en ligne. D’après les observations du Webolyalty Panel, la mode est principalement concernée. Ce revirement est remarquable étant donné que c’est le domaine disposant du plus de consommateurs dans les années précédentes.

Notamment, un grand écart environnant les 24% est enregistré pour le secteur mode, tandis que celui des biens d’équipement affiche une baisse de 8% par rapport aux chiffres divulgués pour les soldes d’été de 2014. Une chute qui n’enchante guère les e-commerçants, mais qui reflète néanmoins la dure réalité.

Rodolphe OULMI annonce que selon les indices du Webloyalty Panel, « le report des achats sur internet pendant la période des soldes n’aura pas lieu ». Et pour soutenir son commentaire, il avance que « le consommateur en ligne n’attend plus désormais l’ouverture des soldes pour faire ses achats ».

En effet, il a été remarqué que les clients ne sont plus sensibilisés par rapport à cette politique de baisse des prix occasionnels. Ils préfèrent nettement suivre leurs instincts, faire leur propre recherche et dénicher eux-mêmes les meilleurs prix possibles. Les soldes ne sont plus une occasion si belle de saisir des opportunités en vue de faire des économies. Les autres mois peuvent tout autant y conduire à condition de trouver l’e-marchand idéal.

Une baisse pouvant encore évoluer selon le Webloyalty Panel. En effet, au directeur développement et partenariat d’ajouter « Notons toutefois que nous avons constaté une baisse des transactions très significative entre le 1er jour des soldes d’hiver 2015 et celui des soldes d’été 2015, à hauteur de 29%. Au terme de la première semaine, cet écart se réduit puisque cette baisse n’est plus que de 18%. » Quoi qu’il en soit, avec ce spécialiste de l’analyse des évolutions des transactions d’au moins 28 e-marchands, les informations seront toujours mises à jour.

D’ailleurs, bon nombre de consommateurs et d’acteurs commerciaux félicitent cette initiative puisque cette boîte permet de représenter tout le secteur avec ces e-marchands de référence du territoire français.

En effet, le panel d’e-marchands composant le Webloyalty Panel reflète pas moins de 38% des chiffres d’affaires total du e-commerce français en 2012. Ces données proviennent du FEVAD, et les chiffres qu’il avance sont destinés au grand public. Le Webloyalty Panel ne fait qu’émettre son analyse et ses remarques au travers des faits réels qui se produisent.

Laisser un commentaire