Le e-commerce est un secteur en pleine croissance depuis quelques années. À l’occasion de la nouvelle décennie qui vient d’être entamée, Webloyalty, éditeur de portails e-shopping, dresse un panorama des tendances e-commerce.

Une évolution du volume global des commandes, notamment sur mobile

Tout d’abord, il convient de souligner une augmentation du volume global de commandes passées en ligne. De 2018 à 2019, les transactions en ligne ont enregistré une augmentation de 4%. 3 secteurs ont particulièrement la côte auprès des particuliers. En haut du podium, la billetterie en ligne, avec une augmentation de 17% du nombre d’achats passés en ligne. En France comme à l’international, les consommateurs ont bien pris le virage numérique. Pour eux, acheter une place de cinéma, de concert ou encore de match de football est devenu un réflexe. Vient ensuite le secteur de la maison, qui gagne 5% de transaction en ligne. Que ce soit pour des produits électroménagers ou de décoration, il est de plus en plus facile de faire des achats en ligne – la livraison gratuite, notamment pour les gros appareils, constitue alors un réel atout. Enfin, le secteur de la mode progresse de 2%. Les pure players du prêt-à-porter conquièrent de plus en plus de consommateurs grâce à des services rapides, efficaces et personnalisés. Leur botte secrète : les retours gratuits, pour des séances d’essayage en toute sérénité.

Le Webloyalty Panel rappelle qu’en 2019, 41% des commandes en ligne ont été payées sur un smartphone. Avec des applications toujours plus intuitives et des design ergonomiques, les marques rivalisent de compétition pour offrir aux consommateurs une expérience toujours plus mobiles et omnicanales. Leur objectif : permettre à leurs clients d’acheter un produit n’importe où, depuis n’importe quel appareil et n’importe quand !

E-commerce : les temps forts de l’année

N’importe quand, oui, mais notons bien que le e-commerce connaît des périodes d’intense activité. Chaque année, les mêmes événements marketing viennent booster les ventes en ligne. Webloyalty relève que les 3 principaux événements sont les soldes d’hiver (14%), les achats de Noël (15%) et les soldes d’été (11%) qui comptabilisent à eux seuls 40% des achats en ligne.

Les mois les plus dynamiques en termes de transaction sont ceux autour des fêtes de fin d’année : décembre, novembre puis janvier sont les mois qui enregistrent le plus fort volume de ventes en ligne, avec 34% des achats réalisés sur cette période.

Au-delà des mois, certaines journées de l’année sont résolument les championnes du e-commerce. À commencer par le Black Friday, le vendredi 29 novembre, qui arrive à point nommé juste avant Noël. Cet événement venu tout droit des Etats-Unis (il a lieu le lendemain de Thanks Giving) a rapidement conquis la France. Ce jour-là, 56 millions de paiements par carte bancaire ont été réalisés en ligne, pour un total de 6 millions de transactions et un panier moyen de 150€ : du jamais-vu sur l’hexagone. Le succès du Black Friday est tout aussi grandissant à l’international, avec une augmentation de 21% de d’achats par rapport à 2018, observe le Webloyalty Panel.

Son petit frère, le Cyber Monday, n’est pas en reste. Le premier décembre 2019, 9,4 milliards de dollars ont été dépensés sur Internet dans le monde, soit une hausse de près de 19% par rapport à 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *